L’anamnèse

  Considérations d’ordre éthique

Chaque fois qu’on interroge une personne au cours de l’anamnèse ou de l’examen physique, il convient de lui dire pourquoi on a besoin de renseignements demandés et l’usage qu’on veut en faire.

Le médecin dans ce cas doit lui expliquer en détail ce qu’est un examen clinique, comment l’entrevue va se dérouler et quel usage sera fait des données recueillies.

Il doit aussi l’informer qu’elle est libre de participer ou non à cette collecte des données.

Il est souhaitable de créer un cadre propice à l’établissement d’une relation de confiance pendant l’entrevue et de favoriser une communication ouverte et honnête.

Après l’entrevue, le médecin détermine les renseignements portant sur l’état de santé de la personne qui sont pertinents et les consigne dans le formulaire de collecte des données.

Ce formulaire dûment rempli doit être conservé dans un endroit sûr auquel ont accès seulement les intervenants directement engagés dans les soins de la personne.

Selon un conseiller de Filiassur assurance, cette mesure offre une garantie de confidentialité qui favorise le maintien de normes élevées pratiques.

Filiassur est un groupe spécialisé en “assurance prévoyance”.

  Profil de la personne :

Le médecin établit le profil de la personne à partir des données personnelles obtenues au début de l’entrevue.

Il est essentiel de disposer d’un profil complet de la personne pour pouvoir analyser ses problèmes et ses capacités à les résoudre.

Les renseignements recueillis à cette étape de l’entrevue sont très personnels et subjectifs.

Le médecin doit encourager la personne à exprimer librement et ouvertement ses sentiments, ses valeurs et ses expériences.

Habituellement, il pose d’abord des questions ouvertes, d’ordre général, puis des questions plus directes quand il a besoin d’élucider certains faits.

La personne est souvent moins anxieuse si le médecin commence par lui poser des questions générales (par exemple lieu de naissance, emploi, niveau d’instruction) avant de passer à des questions intimes (par exemple activité sexuelle, image corporelle, et stratégies d’adaptation).

En général, le profil de la personne porte sur les domaines suivants :

Stade de développement, formation et emploi, environnement (milieu physique, vie spirituelle et culturelle, relations interpersonnelles), mode de vie (schémas et habitudes), handicap physique ou mental, concept de soi, sexualité, risques de mauvais traitements, réaction au stress et stratégies d’adaptation.

 Stade de développement :

Le médecin demande d’abord à la personne de lui raconter brièvement sa vie.

Il lui pose des questions sur son lieu de naissance et sur les endroits où elle a vécu afin de l’inciter à lui relater les premières années de sa vie.

Pour découvrir les expériences de l’enfance et de l’adolescence qui ont pu la marquer, il peut lui poser des questions du genre : “pouvez-vous me raconter des faits de votre enfance ou de votre adolescence qui m’aideront à mieux vous connaître ?”.

Le médecin doit inciter la personne à passer brièvement en revue les premières années de sa vie en soulignant les événements et les circonstances ayant une valeur particulière.

Il arrive que la personne ne se rappelle d’aucun fait qui lui semble assez important pour être évoqué, mais il arrive aussi qu’elle saisisse cette occasion pour parler de ses échecs ou de ses succès personnels, de ses crises de développement ou de mauvais traitements affectifs ou physiques.

Author: Susan Allen

Share This Post On
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services