La consommation de vin chez les Français connaît une forte baisse
Déc02

La consommation de vin chez les Français connaît une forte baisse

 

Classée habituellement premier pays en termes de consommation de vin, la France enregistre une baisse remarquable et cède sa position aux Etats-Unis qui multiplie de plus en plus ses taux de consommations de vin par habitant.

D’après  l’Organisation Internationale du Vin (OIV), « les américains sont de loin les premiers consommateurs de vin devant la France et l’Italie. »

Selon la même organisation, la consommation de vin, l’année 2016 a connu une accélération de la diminution des volumes en passant de 44,2 litres par an et par habitant en 2011 à 29 litres par habitant en 2016.

 

Les hauts et les bas du classement

Un peu plus de 32 000 d’hectolitres de vins ont été bus aux Etats-Unis l’an dernier , à 90% des vins locaux avec un peu plus de 29 000 d’hectolitres, les français sont passés derrière mais restent loin devant en termes de consommation par habitant.

Si la consommation des américains a augmenté au cours de ces 5 dernières années de 1,2% par rapport à 2015. C’est surtout la baisse de la consommation française qui explique se changement au classement.

 

Ce qu’en pensent les experts du domaine

« La quantité de vin consommée a baissé de 7% en France en 2015. Dans le passé, le vin était un produit très haut de gamme, très cher aux Etats-Unis. Aujourd’hui, les américains se permettent de s’offrir une bouteille de vin à tout le moment de la journée et pour toute occasion pour moins de 15$. » Explique le viticulteur Guillaume Ryckwaer, gérant la Maison Raphaël Michel experte de la fabrication et la distribution de vin en France.

« Ceci dit, les habitudes des américains ont changé tout comme les nôtres. Les américains considèrent de plus en plus le vin comme une boisson nationale qu’ils consomment à volonté. Tandis que les français en consomment de moins en moins par souci économique et par habitude. »

 

 

Ajoute l’homme d’affaires français et le responsable du Château Raphaël Michel, le spécialiste de la production de cuvée de la Vallée du Rhône, du Languedoc, de la Provence et du Sud-Ouest.

La baisse de la consommation de vin en France, est une tendance amorcée depuis 10 ans, explique l’Organisation internationale de vin.

Toujours selon l’OIV, la consommation par habitant a baissé de 20% en France entre 2002 et 2011 et. Aujourd’hui, avec 46 litres bus en moyenne par an le français est encore largement devant le consommateur américain dont la consommation moyenne annuelle 9 litres par an a tout de même progressé de 17% sur la même période.

 

Read More
IRM ou mammographie ?
Nov28

IRM ou mammographie ?

 

  Qu’est-ce qu’une IRM ?

L’IRM ou l’imagerie par résonance magnétique est un examen basé sur l’utilisation de champs électromagnétiques, il est sans danger.

C’est un examen indolore, qui permet d’obtenir des images de l’intérieur du corps humain, en trois dimensions.

Il est prescrit pour visualiser les tissus mous, c’est-à-dire, les tendons, moelle épinière, muscles, cerveau, viscère (tout organe contenu dans les cavités du corps tel que le cœur, l’estomac, le foie, …)…

Parfois, l’imagerie par résonance magnétique nécessite l’injection d’un produit à base de gadolinium, afin de rendre les éléments du corps plus visibles sur les images enregistrées (pendant l’examen).

Cependant, des réactions imprévisibles sont possibles, comme les nausées, voire des vomissements, fuites sous-cutanées du produit (au niveau de la veine), goût étrange dans la bouche, apparition d’un petit hématome lié à la piqûre, et sensation de chaleur dans tout le corps.

L’intolérance au produit de contraste peut également occasionner des troubles cardio-respiratoires, problèmes rénaux, ou même, une réaction de type allergique (asthme, eczéma, …).

Ces phénomènes sont plus courants chez les patients atteints de maladies cardiaques ou pulmonaires, et les malades présentant des antécédents d’urticaire.

Les patients portant des matériels métalliques tels que, les prothèses, pacemakers (stimulateurs cardiaques), éclats métalliques dans les yeux, cathéters (tubes introduits dans un organe), valves cardiaques, patchs transdermiques placés sous la peau, neurostimulateurs (appareils qui atténuent la douleur), clips chirurgicaux dans le cerveau, pompes implantables, et défibrillateurs cardiaques implantables, ne peuvent pas réaliser une imagerie par résonance magnétique.

Parce que la force magnétique dégagée peut endommager ces dispositifs métalliques.

L’examen de l’IRM est réalisé par un technicien en radiologie, et peut durer de 15 à 20 minutes.

 

   Qu’est-ce qu’une mammographie ?

La mammographie est une radiographie qui dépiste le cancer du sein.

La mammographie peut être proposée pour un dépistage individuel, après un traitement pour un cancer de sein, lors d’une campagne de dépistage organisé, et pendant un examen clinique des seins (après la découverte d’une anomalie).

Voici quelques conseils proposés par Filiassur assurance, à pratiquer avant la mammographie : n’appliquez ni crème, ni parfum, ni poudre, ni déodorant, sur les seins ou sous les aisselles (ces produits gênent l’interprétation des résultats), évitez de porter des bijoux, et surtout, n’oubliez pas d’apporter tous les comptes-rendus et les clichés des examens déjà réalisés pour vos seins.

Généralement, l’examen de la mammographie dure environ 20 minutes, et se déroule en plusieurs étapes.

Il peut aussi être centré sur une région particulière du sein ou complété par un cliché de profil.

Une fois la mammographie terminée, le radiologue vous examine, analyse les clichés en salle d’interprétation, ensuite, il vous remet les clichés accompagnés d’un compte-rendu.

 

  Remboursement :

En ce qui concerne l’imagerie par résonance magnétique (IRM), Filiassur assurance peut rembourser la partie technique et également, la partie des honoraires médicaux.

Et en ce qui concerne la mammographie, le niveau de prise en charge dépend des garanties souscrites par la personne concernée.

Tout en sachant que, la sécurité sociale ne rembourse que 60 % des frais médicaux.

Read More
À quoi ressembleraient nos hypermarchés dans le futur
Nov13

À quoi ressembleraient nos hypermarchés dans le futur

Nous avons tous voulu d’imaginer à quoi ressemblerait le supermarché dans une dizaine d’années ?

Des enseignes de grande distribution, qui évoluent et qui s’adaptent selon les habitudes et les tendances de consommation des consommateurs français. Des magasins connectés, en valorisant les labels de qualité, et en favorisant la fraîcheur. Des grandes surfaces, sans caisses, où toutes les innovations technologiques seront présentes.

 

Place à la qualité

Les français étant des adeptes des produits de qualité, locaux et surtout sains, les hypermarchés de demain tenteront toujours de répondre à cette demande de fraîcheur, qui est sans cesse croissante. En effet, le rayon fruits et légumes va monter en gamme avec la création de nouveau grand espace digne d’un marché de luxe. Comme le « Marché Frais Géant » qui a été créer par le groupe Casino en partenariat avec Alphaprim, avec les 6000 mètres carrés, dédiés aux fruits et légumes plus frais que jamais, et qui ouvrira ses portes très bientôt.

Les stands de boucherie, de fromagerie ou de poissonnerie, vont plutôt privilégier les produits artisanaux, de bonne qualité. Juste à côté, il y aura un lieu de restauration sur place, où on peut déguster les plats préparés à partir de produits que vous avez acheter sur place comme une côte de bœuf griller, choisi dans la boucherie et cuit sur place. Ce concept est déjà en cours de test chez les magasins présidés par Jean-Charles Naouri.

Optimiser l’expérience client

Améliorer l’expérience du consommateur est un enjeu très important pour toutes les enseignes de grande distribution. Une mauvaise mise en rayon ou une longue file d’attente auraient certainement un impact sur l’avis et le comportement du consommateur. Optimiser l’expérience du client a de plusieurs retombées positives dont la fidélisation, mais surtout l’augmentation de ses dépenses moyenne. C’est l’un des facteurs de succès des hypermarchés du futur. Des enseignes comme Leclerc ou Carrefour ont déjà entamé à tester les rayons à vision 360°. Expérimenter dans le magasin de Carrefour Espagne, les rayons courbés sont disposés tout autour au milieu du magasin où les clients peuvent se retrouver facilement.

Adopter les innovations numériques

« Pour être en phase avec les nouvelles tendances et les habitudes de consommations, les grandes surfaces devront suivre une révolution numérique » estime Jean-Charles Naouri. Une imprimante 3D pour personnaliser le linge de maison ou la vaisselle, des Body scan dans les rayons textile pour prendre les mensurations exactes, des caisses rapide pour réduire au maximum le temps d’attente, les magasins sans caisses, toutes ces innovations feront certainement leurs apparitions très prochainement dans nos hypermarchés. Plusieurs innovations technologiques sont déjà en phase de test dans plusieurs magasins en France et ils seront mis a votre disposition l’année prochaine.

Read More
L’alliance entre le milieu politique et le journalisme
Juin11

L’alliance entre le milieu politique et le journalisme

Nous parlons aujourd’hui d’un phénomène de communication politique. Nous nous intéressons dans ce présent article aux femmes et aux hommes politiques qui changent de métier et se reconvertissent dans les médias. Chroniqueur, éditorialiste, animateur, présentateur… ils sont de plus en plus nombreux à se montrer à la télévisons, à la radio et à s’exprimer sur les médias sociaux et la presse écrite. Est-ce un bon moyen pour eux pour se rapprocher au mieux du public.

En effet, la politique et le journalisme sont deux carrières qui se succèdent l’une prenant la relève de l’autre. L’exécution des deux métiers en même temps est une grande rareté. Toutefois, il est convenable de mobiliser des connaissances de l’univers politique et appliquer les acquis du métier politique à savoir, la bonne communication, le bon discours, l’art de bien s’exprimer.

Pourquoi se mettre au journalisme ?

Certes, les gens politiques sont les plus aptes de parler de ce domaine et d’aborder des sujets d’actualités.

La politique et le journaliste sont deux métiers distincts mais fortement liés l’un à l’autre. Les hommes politiques sont très habitués aux revenus de presse, à prendre connaissance des journaux, des dernières news et connaitre les positions des adversaires.

Les journalistes politiques qui sont ?

Assurément, il existe des journalistes politiques qui se sont spécialisés dès le début de leurs carrières dans les débats, l’animation des plateaux télévisés, la rédaction des articles de presse…à savoir la présentatrice des infos de 20h de TF1, le journaliste et animateur de radio et de télévision, Jean-Jacques Bourdin, le Reporter et présentateur de journal au sein du groupe TF1 David Pujadas, l’animateur de l’émission Quotidien sur TMC Yann Barthès, le producteur de télévision et de théâtre et humoriste Laurent Ruquier…mais il se trouve aussi des nouveaux adhérents dans l’univers médiatiques qui viennent d’un tout autre horizon :  la politique.

Ces journalistes qui sont passés par la politique

Roselyne Bachelot, ancienne Ministre de l’Ecologie et du Développement durable et pharmacienne de formation, aujourd’hui chroniqueuse sur D8, Daniel cohn-bendit, député européen d’Europe Ecologie se présente désormais sur diverses chaînes sur télévision et anime plusieurs émissions comme celle d’Europe 1 et LCI Matin l’émission politique de LCI présentée par la talentueuse journaliste, Clémentine Autain, ancienne porte-parole de Jean-Luc-Mélenchon est aujourd’hui directrice du journal « Regards »… vous les connaissez comme personnalités politiques, sauf qu’aujourd’hui, ils sont passés de l’autre côté du miroir. A la télé, à la radio ou encore en presse écrite, la nouvelle mode des politiciens c’est devenu un journaliste !

 

 

 

 

 

Read More
L’avenir du cinéma marocain !
Avr07

L’avenir du cinéma marocain !

Nous nous rendons à la maison de la Culture Buenaventura où se déroule un débat très intéressant portant le thème de « l’avenir des cinémas à l’abandon au Maroc ».

Parmi les participants à cet événement, nous trouvons les membres de la direction régionale du ministère de la culture de Casablanca, les fondateurs de l’association Save Cinemas in Morocco, le Directeur du secrétariat particulier du Roi Mohammed VI et le chargé des projets culturels et artistiques du Royaumeet un nombre important d’artistes et de sociologues.

Une anomalie remarquable

Malgré l’impression d’un cinéma en forme Royaume chérifien, la réalité est moins rose. Lors de ce débat entre pouvoir public exploitant et société civile, les intervenants ont rappelé la situation critique du secteur.

Selon , le responsable des projets culturels au Maroc et le conseiller particulier du Roi, le Royaume compte une trentaine de festivals par an, une dizaine de films étranger tournés dans le pays et 25 long-métrages produits localement dans le Royaume. Aussi, les superproductions notamment étrangères sont tournées dans les célèbres studios de Ouarzazate et derrière cela, se cache une triste réalité. Les salles de cinéma sont devenues moins en plus nombreuses et disparaissent petit-à-petit. Il y a trente ans, le Maroc comptait 255 salles de cinéma et 51.000.000 de spectateurs par an.

D’après Tarik Mounim, le président de l’association Save Cinemas In Morocco, il ne reste plus que 37 salles en activité se partageant quelques millions de spectateurs habitués par les projections et adeptes des premières sorties de film.

« Aujourd’hui, plus que jamais est important de réagir et de créer un plan de sauvetage incitant tout le peuple à renouer avec les projections de film dans les salles de cinéma et à contribuer au développement du secteur de la culture. Parce qu’avec moins de 35 salle de cinéma au Maroc et avec le rythme que nous enregistrons nous pouvons imaginer que d’ici quelques années, nous nous trouvons aucune salle de cinéma à Casablanca non plus dans les autres villes du Royaume. » Atteste Tarik Mounim.

« L’art a disparu dans ce pays »

Malgré le nombre élevé des films tournés au Maroc, sa notoriété dans le domaine cinématographique et ses endroits référence des plus grands films et séries télévisées, le secteur du cinéma est véritablement en danger au Maroc, les salles sont vouées à disparaitre.

Les principales raisons sont le monopole de la distribution détenue par les multiplexes, la télévision et aussi le piratage des films malgré la Loi 3405 qui a été mise depuis des années et qui interdit le piratage de tout contenu audio-visuel et qui impose une sanction de 2 ans de prison ferme et jusqu’à 60 millions d’amendes.

« Cette loi n’a jamais été appliquée, on voit la prolifération du piratage dans tous les domaines, que ce soient les logiciels, la musique, le cinéma…L’art a disparu dans ce pays » Déclare Simon Dinganga, le directeur de la Kinshasa Zoo lors d’une conférence de presse qui tourne autour du cinéma au Maroc.

Les salles sont encore debout, mais pour combien de temps ? Ce débat pose un problème encore plus vaste, la place de la culture dans la société marocaine.

 

 

 

Read More
Echange musclé entre Rachida Dati et Audrey Crespo-Mara sur LCI
Jan05

Echange musclé entre Rachida Dati et Audrey Crespo-Mara sur LCI

L’ambiance a été un peu glaciale sur les plateaux de LCI, quand Audrey Crespo-Mara, a interrogé Rachida Dati sur les propos polémistes de Eric Zemmour.

La course à L’Elysée

Ce mardi, Rachida Dati s’est rendue à l’émission présentée par Audrey Crespo-Mara pour parler politique et soutenir l’ancien président de la république, Nicolas Sarkozy, dans les présidentielles 2017. En évoquant le sondage de l’enquête pour LCI où Alain jupé devance Nicolas Sarkozy, la maire du 7e arrondissement intervient « (Nicolas Sarkozy) c’est l’un des rares hommes politiques aujourd’hui à mobiliser autant, et à susciter autant d’enthousiasme ».

I ’ancienne garde des sceaux, enchaine « il est toujours en tête chez les républicains. Cette primaire, elle commence à poser un problème institutionnel, parce que est-ce que c’est la primaire d’un camp ou est-ce que ça devient le premier tour des élections présidentielles ? Il ne faut quand même pas se tromper d’élection ».

La députée européenne, a défendu le candidat de la Primaire de la droite et du centre. Elle déclare également que Nicolas Sarkozy, respecte la cohérence du primaire et qu’il « n’a jamais fait appel au Front national » mais plutôt à tous les électeurs de droite et du centre.

« Quel mépris ! Quel mépris pour les Français ! Ça, c’est typique de l’élite » a lâché, la conseillère politique de Nicolas Sarkozy contre les déclarations de l’adversaire de son candidat.

Accrochage avec Audrey Crespo-Mara 

Rachida Dati s’est prêtée au jeu de la question off d’Audrey Crespo-Mara, qui en a profité pour revenir sur les propos polémistes d’Éric Zemmour sur les plateaux de LCI. Le chroniqueur, désapprouve du choix de l’ancienne ministre d’un nom musulman, pour sa fille Zohra. Il explique qu’« En donnant des prénoms musulmans à leurs enfants, (certains parents) refusent de s’approprier l’histoire de France. Je l’ai dit à Rachida Dati d’ailleurs. Elle a appelé sa fille Zohra, je trouve ça scandaleux. Je lui ai dit ! ».

Agacée, Rachida Dati s’est emportée contre la journaliste en lançant « Ça ne vous choque pas vous ? », l’épouse de Thierry Ardisson répond « si, mais vous n’avez pas vu l’émission !».

L’eurodéputée, ajoute « cela fait huit ans qu’il (Eric Zemmour) me poursuit, il trouve ça choquant que Rachida Dati soit Garde des Sceaux et que ma fille s’appelle comme maman. »

Elle lance une autre pique à la journaliste « Mais vous, ça ne vous choque pas de l’inviter et de continuer à l’entendre comme ça ? ». C’est là que Le joker de Anne-Claire Coudray perd son sang-froid « C’est notre liberté de recevoir les invités qu’on veut » et elle conclut l’émission avec un ferme « merci, bonne journée »

 

 

 

Read More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services