Baisse des rendements de l’assurance-vie : les alternatives possibles
Mar01

Baisse des rendements de l’assurance-vie : les alternatives possibles

Plongé dans un contexte économique assez difficile, l’assurance-vie se voit baisser ses rendements d’une année à une autre pour atteindre des niveaux assez inquiétants. Les assureurs comme Filiassur commencent à entreprendre des alternatives pour rassurer leurs clients et les garder de leur partie. Il est donc sujet de savoir comment avoir de meilleurs rendements des fonds en euros sans prendre de risques, ou encore limiter le maximum les risques.

A rappeler que le taux moyen des rendements de l’assurance-vie en 2016 est de l’ordre de 1,90% net de frais et avant les prélèvements sociaux. En 2015, ce taux était à hauteur de 2,30% ce qui s’avère d’une réelle baisse. Cependant, il existe des écarts au niveau des performances entre les compagnies d’assurances : certaines arrivent à rémunérer à hauteur de 3%, tandis que d’autres ne le font qu’à hauteur de 1%.

Les plus intéressants fonds en euros 

Dans une interview donnée à Paris Match, l’expert Antoine Delon a délivré ses avis quant à la situation de l’assurance-vie en estimant qu’il existe des plateformes en ligne qui offrent d’intéressantes alternatives pour souscrire à de bons fonds en euros. Cependant, ces fonds requièrent, dans la majorité des cas, d’allouer une partie des versements (entre 25 et 30%) sur unités de compte (supports non garantis). Mr Delon ne voit pas ça comme inconvénient étant donné que les prestataires d’assurances, comme Filiassur, Axa et les autres, se sont investis pour proposer des offres qui protègent au mieux les intérêts de leurs clients.

A cet égard, les fonds en euros SCPI peuvent représenter une bonne alternative pour les souscripteurs. Ces fonds permettent de faire un investissement dans l’immobilier qui ne tiennent pas compte de la gestion locative afin d’assurer des revenus réguliers selon une échéance mensuelle, trimestrielle ou annuelle.

Les autres alternatives pour les fonds en euros 

Autre que les fonds en euros, les fonds à formule permettent aux souscripteurs d’avoir un rendement plus élevé comme objectif tout en ayant pris des risques sur un indice boursier que les assureurs doivent les expliquer à l’avance. A titre d’exemple : le souscripteur pourra prétendre d’avoir un rendement de 7% lorsqu’il observe un indice boursier en bonne performance à une date déterminée tout en se faisant couvrir par une protection à la baisse de l’ordre de 40%. Il sera perdant si le rendement dépasse cette limite de protection.

Une autre possibilité? 

Les produits structurés, ou fonds à formule, vous permettent de viser un objectif de rendement plus élevé que le fonds en euros avec une prise de risque connue et expliquée à l’avance, sur un indice boursier. Vous pouvez par exemple prétendre à un rendement de 7 à 8% si l’indice affiche une performance positive à une date d’échéance prédéterminée, avec une protection à la baisse jusqu’à -40%. C’est seulement au-delà de cette limite que votre capital n’est plus protégé.

Et pour les épargnants moins aguerris? 

Vous pouvez confier les clés de votre contrat à un gérant professionnel à qui vous donnez mandat pour gérer sa répartition et la faire évoluer en respectant le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre selon votre profil, votre âge, votre besoin de liquidité… La gestion pilotée est le meilleur moyen de comprendre petit à petit le fonctionnement des marchés financiers.

 

Read More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services